3 conseils pour bien mettre en peinture ses murs

pinceau peinture

Les travaux de peintures sont souvent longs et fastidieux mais il convient de respecter trois étapes fondamentales pour ne pas se risquer à des déconvenues une fois le travail fini.

1 – Protéger les pièces

Si vous avez posé un nouveau carrelage ou que vous venez d’installer un parquet neuf, il serait dommage de tout ruiner en un coup de rouleau à peinture car passer un coup de rouleau sans éclaboussure, c’est scientifiquement impossible, sauf si vous utilisez les derniers modèles stop gouttes mais rien ne peut assurer un travail 100% propre, sans éclaboussure. Il faut donc mettre du plastique partout, sur les meubles, sur le sol et les éléments à protéger (lustre, décoration…).

2 – Préparer les murs

Un travail bien préparé est un travail réussi et pour le réussir, il faut surtout s’attarder sur la préparation des murs et des plafonds. 90% du travail est dans cette étape car appliquer une peinture sur un mur humide ou déformé ne masquera par les défauts. Il faut donc poncer, enduire, re-poncer, et s’assurer d’avoir une surface parfaitement lisse sans défauts. Les éventuels différences de peintures seront masqués par la nouvelle peinture mais en aucun cas par les bandes de plaque de plâtre ou les retouches d’enduits mal poncés seront masqués.

3 – Appliquer la peinture

L’application des couches successives de peinture peut donc commencer est la première est destinée à la sous couche, c’est à dire l’application d’une peinture blanche qui va permettre d’uniformiser la surface au niveau des teintes et obtenir un résultat plus propre. Cela permet ensuite d’appliquer les deux couches de peintures définitives (voir pour utiliser un nuancier RAL afin de trouver les associations de teintes). On met toujours deux couches car les plaques de plâtres ont tendance à « boire » et absorber la peinture, la deuxième couche permet donc d’avoir une peinture uniforme et d’éviter les éventuelles traces visibles à l’oeil nu.

Combien coûte un artisan peintre ?

Dans la mesure où ces travaux peuvent paraître à la fois complexes et fastidieux, il est possible de solliciter un artisan peintre en bâtiment mais cela coûtera forcément plus cher. Ce dernier peut demander un prix compris entre 25 € HT et 40 € HT à en croire le site mon-devis-peinture.fr, cette différence de prix s’explique essentiellement par la quantité de travail nécessaire à la préparation des murs et des plafonds. Certains artisans affirment qu’une préparation peut prendre plusieurs heures au lieu d’une pour une surface définie, c’est notamment le cas quand il y a de l’humidité, voir quand il faut traiter et se débarrasser du salpêtre.

3 conseils pour bien mettre en peinture ses murs
Notez cet article !