Peut-on encore financer les frais de notaire ?

Les banques françaises ont récemment décidé de durcir très nettement leurs positions quant à l’octroi des prêts immobiliers. Cherchant à augmenter des marges bénéficiaires en baisse depuis le début de la crise financière, elles prêtent de moins en moins sur des durées supérieures à 25 ans et exigent souvent que l’emprunteur dispose d’un apport personnel.

Ainsi, les primo-accédants voient-ils de plus en plus leur dossier de prêt refusé par manque d’apport personnel.

La prochaine hausse des taux, annoncée pour les prochaines semaines ne devrait pas arranger les choses.

Voir site

 

Peut-on encore financer les frais de notaire ?
Notez cet article !