Le notaire et l’entreprise

Tout le monde connait le rôle du notaire.

Cet officier ministériel qui intervient dans les transactions immobilières et qui collecte les taxes pour le compte de l’État

– ce qu’on appelle communément les frais de notaire

– ou qui authentifie l’acte de vente. Toutefois, sa mission de conseil auprès des entreprises est beaucoup moins connue.

Le travail du notaire ne se limite plus aujourd’hui à rédiger un acte authentique ou à s’occuper du droit de la famille. Déjà présent sur le terrain de l’entreprise par la rédaction des contrats de vente, son champ d’intervention auprès du chef d’entreprise va au-delà des acquisitions et cessions de sociétés.

Il apporte en effet aux dirigeants, par sa vision globale de la situation tous les conseils utiles sur la gestion de leur patrimoine à la fois privé et professionnel.

Il accompagne ainsi le chef d’entreprise tout au long de la vie de l’entreprise. A la différence des autres juristes (avocats, huissiers ou juristes ), le notaire agit en tant qu’officier ministériel. Ainsi ses actes sont-ils authentifiés.

De plus, en tant que juriste généraliste, le notaire sécurise la transmission d’une entreprise dans des conditions optimales sur le plan fiscal et successoral.

Il est aussi présent tout au long de la vie de l’entreprise, capable de rédiger les statuts de la société et de s’occuper de sa constitution, de diriger les assemblées générales et de mener à bien la revente. Il est aussi en mesure de conseiller les repreneurs sur le montage financier et de donner tous les conseils sur le credit professionnel.

Le notaire et l’entreprise
Notez cet article !