Le cuivre bon contre les maladies nosocomiales.

C’est ce qu’indique les multiples études mises à disposition des hôpitaux. Le cuivre éliminerait les micro-organismes tels que le staphylocoque doré ou celui de la grippe A. Ses taux de décontamination sont d’environ 90 à 100 %. Ainsi, le cuivre sur les poignées de porte ou dans la tuyauterie va devenir la norme. Le premier organisme à mettre en oeuvre ce sytème est le Centre intergénérationnel multi-accueil de Laval.

Les vertus anti-bactériologiques du cuivre semblent être connues depuis plusieurs centaines d’années, en effet les Romains, les Egyptiens et les Aztèques l’utilisaient déjà pour soigner leurs maux de gorge par exemple …

L’actualité du bio, c’est sur le blog de biofamily.

Le cuivre bon contre les maladies nosocomiales.
Notez cet article !