Le prélèvement des impôts à la source

Si jusqu’ici vous devez vous occuper vous-même du paiement de vos impôts, ce ne sera dorénavant plus le cas à partir de 2019. Comme annoncée depuis 2017 déjà, ce sera via un prélèvement direct sur vos revenus. Zoom sur cette nouvelle mesure fiscale.

Ce sera appliqué dès le 1er janvier 2019

Comme beaucoup de personnes, vous aussi vous posez beaucoup de questions sur le prélèvement des impôts à la source ? Économie Magazine essaye d’y répondre sur un de ces billets. N’hésitez d’ailleurs pas à lire et à relire l’article si besoin est. Mise en place par la loi de Finance 2017, il est à noter que l’entrée en vigueur de cette réforme fiscale était prévue en début de 2018.

Toutefois, par l’intermédiaire de l’ordonnance n° 2017-1390, son entrée en vigueur a été reportée d’une année. C’est pourquoi cette nouvelle disposition ne sera effective qu’à partir de ce janvier 2019. Cette mesure a été ainsi créée pour supprimer le décalage d’un an entre l’encaissement des revenus et le paiement des impôts y correspondant.

Comment ça marche ?

D’autre part, l’objectif du gouvernement Français est aussi de faciliter la vie des Français qui n’ont désormais plus besoin de se déplacer pour s’acquitter de leurs impôts. Qui sera en charge du prélèvement ? Ce sera en fonction de votre situation. Cette responsabilité reviendra aux employeurs pour les salariés, à la caisse de la retraite pour les seniors, sinon à Pôle emploi pour les personnes encore au chômage.

Et pour ce qui est maintenant des travailleurs indépendants, c’est l’administration fiscale elle-même qui s’en occupera. Dans ce cas de figure, le contribuable peut demander un prélèvement mensuel ou trimestriel. Enfin, il est important de signaler que le montant des impôts que vous aurez à payer sera le même qu’avant, sauf en cas de hausse ou de baisse de vos revenus. Prudence est de mise cependant, cette mesure ne vous dispense pas de vos déclarations annuelles sur vos revenus.

Le prélèvement des impôts à la source
Notez cet article !